Télécharger ce numéro


Sommaire

I / Dossier monographique

Une pensée du corps et de la vie dans les cultures du monde hispanique ? (fin XIXe-première moitié du XXe siècle)

Coords. : Isabelle Cabrol, Camille Lacau St Guily et Renée Clémentine Lucien

Isabelle CABROL, Camille LACAU ST GUILY et Renée Clémentine LUCIEN (Université Paris – Sorbonne / CRIMIC),
« Introduction. »

1. Penser le corps et la vie en Espagne (Miguel de Unamuno, María Zambrano, José Gaos, José Bergamín)

Camille LACAU ST GUILY (Université Paris – Sorbonne / CRIMIC),
« Une pensée “ en chair et en os ”, la constitution d’un courant philosophique, (première moitié du XXème siècle en Espagne) ? »

Carmen REVILLA GUZMÁN (Universidad de Barcelona),
« Las imágenes en el discurso filosófico de Zambrano »

Éric MARQUER (Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne),
« Sobre el alcance de la metáfora en el pensamiento de María Zambrano »

Raphaël ESTÈVE (Université de Bordeaux Montaigne / Ameriber – Grial),
« María Zambrano et la phusis »

José LUIS MORA (Universidad Autónoma de Madrid),
« José Gaos. Dos exclusivas del hombre: la mano y el tiempo »

Elena TRAPANESE (Real Academia de España en Roma),
« José Bergamín, arlequín esquelético »

2. Penser les formes de la vie en Espagne (José Ortega y Gasset)

Anne BARBET (Université Saint Louis – Bruxelles / Centre Prospéro – Langage, image et connaissance),
« La tentative ortéguienne d’une philosophie non dualiste de l’homme : une pensée de “ l’être tout ” de l’homme »

Felipe GONZÁLEZ ALCÁZAR, (Universidad Complutense de Madrid / Fundación Ortega/Marañón),
« Una forma esencial de la vida hispánica en Ortega y Gasset »

3. Penser le corps et la vie dans la littérature et les arts en Espagne

Pablo POSADA VARELA (Université Paris – Sorbonne / Bergische Universität Wuppertal),
« Esquisse d’une phénoménologie du sens incarné. Variations autour de Lorca, Bergamín et Gómez de la Serna »

Serge SALAÜN (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 / CREC),
« Dire le texte en scène »

Adeline CHAINAIS (Université Paul – Valéry Montpellier 3 / LLACS),
« Réflexions autour du corps de l’acteur en Espagne au tournant des XIXe et XXe siècles »

Isabelle CABROL (Université Paris – Sorbonne / CRIMIC),
« La poésie impure selon Pablo Neruda : afirmation d’un nouvel humanisme et “ exploration dionysiaque du monde ibérique ” (Madrid, 1935-36- Poèmes, manifestes, critique artistique). »

Hélène FRISON (Université Paris 13 / Peléiade),

« Joan Llongueres : introduction et adaptation de la théorie dalcrozienne à Barcelone »

4. Penser le corps et la vie dans la littérature et les arts en Espagne et en Amérique latine

Iván JIMÉNEZ (Université Paris – Est Créteil / IMAGER),
« Corps et altérité : Giselle d’après Alicia Alonso (1943-1966) »

Pamela SOTO GARCÍA (Pontificia Universidad Católica de Valparaiso),
« María Zambrano y Pablo Neruda: Un análisis estético-político a partir de las categorías de cuerpo y materia »

Sandra MONET-DESCOMBEY HERNÁNDEZ (Université de Lyon 2 / LCE – GRIAHAL),
« Corps fragmenté et pouvoir rédempteur du poétique chez José Martí »

Javier RICO MORENO (Universidad Nacional Autónoma de México),
« Representaciones del cuerpo en la cultura mexicana »

II / Documents

José ORTEGA Y GASSET,
« §§ 1-4 de la “ Méditation préliminaire ” des Méditations sur le Quichotte »

José ORTEGA Y GASSET,
« “ Du réalisme en peinture ” »

José ORTEGA Y GASSET,
« “ Les vers d’Antonio Machado ” »

III / Hommage

Laurence BREYSSE-CHANET (Université Paris-Sorbonne / CRIMIC),
« Dans le souvenir de Claude Esteban, et quatre poèmes de Claude Esteban avec leur traduction par María Victoria Atencia »

Marie-Claire ZIMMERMANN (Professeur émérite / CRIMIC),
« Dialogues avec Claude Esteban à l’Institut Hispanique »

Jean-Baptiste PARA (poète, critique et traducteur),
« La main de Claude »

Miguel CASADO (poète, critique et traducteur),
« Solo palabras »

Laurence BREYSSE-CHANET (Université Paris-Sorbonne / CRIMIC),
« Claude Esteban (1935-2006) »

IV / Comptes-rendus

Jean-Paul AUBERT (Université Nice Sophia Antipolis – membre de l’Université Côte d’Azur),
« Compte-rendu de Noriega, José Luis Sánchez, (ed.), Trayectorias, ciclos y miradas del cine español (1982-1998), Barcelona, Laertes, 2017, 509 p.) »

Romain BONNET (Docteur de l’Institut Universitaire Européen de Florence),
« Histoire de la violence politique et perspectives quantitatives. Eduardo González Calleja, Cifras Cruentas. Las víctimas mortales de la violencia sociopolítica en la Segunda República española (1931-1936). Grenade, Comares, 2015 »

Samuel RODRÍGUEZ (Université Paris – Sorbonne / CRIMIC),
« El mal se cuela en la novela juvenil: reseña sobre El chico de la flecha de Espido Freire »